Un lieu chargé d’histoire

Le nom du Caudan Waterfront s’inspire d’un personnage de renom: Jean Dominique Michel de Caudan, venu à l’ancienne Isle de France de son Languedoc natal.

Saunier de métier, Jean Dominique de Caudan créa une saline près d’une anse au sud-ouest de Port Louis, en 1726. Cet espace est connu actuellement comme le Jardin Robert Edward Hart, situé sur la route d’entrée menant au Caudan Waterfront.

Lieu chargé d’histoire, l’actuelle péninsule, appelée Le Caudan, fut créée autour d’un îlot corallien fossile, abritant au fil des 250 dernières années une poudrière, un observatoire météorologique et astronomique, des quais et chantiers maritimes, des entrepôts, des petites entreprises diverses et le présent centre commercial, inauguré le 25 novembre 1996. Mais c’est au rythme de la production sucrière que ce quartier portuaire a vécu jusqu’à la création du Vrac en 1980. Des quelques 150 années de transit de millions de sacs de sucre arrivés par bateau, par train ou par camion, halés par d’innombrables bras, il reste quelques vieux murs qui interpellent notre imagination.

Plusieurs lieux du Caudan sont chargés d’histoire. Le premier observatoire météorologique de l’Océan Indien abrite actuellement le Food Court et le restaurant Namasté.

Le bâtiment du Blue Penny Museum était anciennement le bureau de la « United Docks ».

Les appellations des différentes ailes du complexe sont évocatrices de nombreux épisodes de la riche histoire de l’île :

• Le nom du « Barkly Wharf », bâtiment principal du Caudan, s’inspire de Sir Henry Barkly, membre du parlement britannique et nommé gouverneur de Maurice de 1863 à 1870.

• « Le Pavillon » – une ancienne carte de Port Louis révèle l’existence d’une Rue Pavillon exactement là où se situe l’allée piétonnière du Caudan. L’origine de ce nom pourrait dater de la période à laquelle Port Louis été connu comme Port Napoléon.

• « Dias Pier », dernier-né du Caudan, est un hommage à Diogo Dias, frère du fameux navigateur Barthoulomeu Dias. Selon de certaines indications historiques, Diogo Dias aurait été le premier à enregistrer les Iles Mascareignes, dont l’Ile Maurice, sur une carte de navigation.

Une promenade culturelle

Itinéraire dans la capitale

Port Louis, capitale de l’Ile Maurice, est le centre des affaires, des institutions financières et le théâtre privilégié de marchés hauts en couleurs, marchands ambulants, structures coloniales, boutiques, églises et mosquées. Les principaux sites d’intérêt sont mieux appréciés en suivant un itinéraire spécifique menant aux nombreux lieux historiques et culturels.

Le Caudan Waterfront est le point de départ du Parcours Culturel de Port-Louis. Ce projet, lancé en 1997 en collaboration avec la municipalité de Port-Louis, trace un itinéraire à travers la capitale, suivant une dizaine d’étapes sur des lieux d’intérêt historique ou culturel, dont les marchés, les bâtiments anciens, la porte de China Town, les plus vieux édifices religieux ou les jardins en plein coeur de Port-Louis. Chaque étape est marquée par un panneau d’information. Le Caudan Waterfront abrite les deux premières étapes du parcours: L’Observatoire et le Blue Penny Museum.

le-caudan-waterfront

L’Observatoire

Construit entre 1831 et 1832 par l’ingénieur John Augustus Lloyd, l’Observatoire se dresse sur les ruines de l’ancienne poudrière de Mahé de Labourdonnais. Premier observatoire météorologique de l’Océan Indien, il fut utilisé pour l’alerte des cyclones et l’observation astronomique afin de déterminer le temps moyen au port. Il s’agissait d’un instrument essentiel au calcul de la longitude en mer. Victime de la concurrence du « Royal Engineer Observatory », l’Observatoire fut vendu en octobre 1866 à la « New Mauritius Docks Company ». La tour fut détruite vers 1880, laissant à l’Histoire un bâtiment carré de pierres et de briques, témoin de l’évolution du front de mer.

le-caudan-waterfront-blue-penny

Le Blue Penny Museum

Erigé près de l’ancien Caudan, cet édifice occupe l’emplacement même du siège social de la « New Mauritius Docks Company », dont il a conservé les murs en pierres taillées, encore marquées de la date de construction (1913). Ce musée du patrimoine historique et artistique de l’île, fondé par la « Mauritius Commercial Bank », a été inauguré le 22 novembre 2001. Il tire son nom du légendaire et rarissime timbre-poste bleu indigo de « 2 pence », l’un des deux « Post Office » gravés en 1847 par Joseph Osmond Barnard pour la Poste mauricienne et dont un exemplaire est exposé dans les salles du musée.
L’itinéraire complet est disponible au kiosque d’information du Caudan.

le-caudan-waterfront-cultural-map

L’itinéraire complet est disponible au kiosque d’information du Caudan.